top of page
  • Photo du rédacteurVanessa Bérangère

PARENTS : l'orientation scolaire, c'est maintenant !

Dernière mise à jour : 22 avr.

Face à l'offre de formations pléthore et à la complexité de choix de la filière idéale pour votre enfant, se faire accompagner pour y voir plus clair devient un réflexe pour de nombreux parents.


Choix des spécialités en seconde

Comment faire le bon choix ?


Je rencontre beaucoup de parents qui se posent des questions et qui s'inquiètent des choix d'orientation pour leurs enfants actuellement en classe de terminale (toutes filières confondues) ou qui terminent une L2 ou L3, un BTS ou un DUT en 2018.


Or, tous les ans, je m'aperçois, que cette question, bien que très présente évidemment au sein des familles, n'est abordée qu'en janvier pour les terminales, lorsque le serveur APB ouvre (Admission Post-Bac jusqu'en 2017, "Parcoursup" à partir de janvier 2018 voir ici).


Pour les étudiants Post-Bac, il en est souvent de même.


“L'orientation est devenue un facteur de stress important pour tous les jeunes et leurs parents.

D'autant que les conséquences d'une mauvaise orientation peuvent être dévastatrices au vu du nombre croissant de dépressions chez les jeunes, des conséquences financières et surtout du temps perdu. ”


Car avant on pouvait se tromper. Aujourd'hui, il est difficile de faire machine arrière, et dès la phase d'APB passée, on sort du système et on n'est plus prioritaire. Bien que l'information soit a priori, plus facile d'accès, en fait, faire le bon choix est devenu plus compliqué.


Être admis dans la filière de son choix est devenu plus difficile.


Pourquoi ?

  • Tout d'abord, l'augmentation du nombre d'étudiants.

D'ici 2025, environ 2 900 000 étudiants devront s'inscrire dans l'enseignement supérieur, soit environ 350 000 de plus qu'en 2015 (à constantes égales voir l'étude du Ministère ici). Cette hausse de plus de 14.1 % d'étudiants s'explique par le boom démographique des années 2000, 2001 et 2006. Selon cette étude, les années les plus touchées par l'augmentation des naissances seraient, 2017, 2018 et 2024.

D'où le nombre d'étudiants sans affectation cette année. Aujourd'hui ils seraient encore 3000 sans affectation, ceci sans compter, ceux qui sont affectés dans une filière non désirée.

Et ces étudiants là, forcément frustrés et déçus, il apparait bien difficile de les chiffrer.

  • L'augmentation du nombre de filières et d'écoles

Aujourd'hui, on dénombre plus de 45 000 formations, 200 filières et plus de 8000 établissements !

-Formation initiale, formation à distance, formation en ligne ?

-Filière courte, filière longue ?

-Université, classes prépas (CPGE), BTS, DUT, écoles post-bac ?


Quel est le meilleur choix compte tenu des attentes, des motivations et de la personnalité de votre enfant ?

  • Quel diplôme, quel label ?

Le diplôme que vous allez choisir, doit être reconnu. Mais reconnu par qui ?


-Quels sont les critères pour que le diplôme soit reconnu par l'Etat ?

-Le diplôme est-il visé ?

-Enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) ?

-Le diplôme détient-il le grade de Master ?


Et les labels internationaux ? Vous connaissez ?


AACSB, EPAS, EQUIS...

Savez-vous que le label américain notamment l'AACSB (Association to Advance Collegiate School of Business) est très difficile à obtenir et que c'est un critère d'excellence ?

  • Et les études à l'étranger ?

C'est très simple, pour partir étudier dans une université étrangère, il faut s'y prendre 2 ans à l'avance.


“S'y prendre très tôt pour les études à l'étranger”

Outre, le choix de la destination, des attestations de niveau de langue sont demandées, sans compter les démarches d'inscription qui ne sont pas identiques (chaque pays a sa particularité).

Saviez-vous que l'on peut obtenir des bourses selon les pays ?



Comme vous le constatez, cela demande du temps et de la réflexion. Tous les ans, des parents font appel à moi au dernier moment. Pour s'orienter dans de bonnes conditions il faut donc commencer dès aujourd'hui. Car, en plus de savoir quoi faire, ce qui bien sûr, constitue ma première démarche de recherche, il faut ensuite trouver la bonne filière/école et surtout, la façon la plus sûre de pouvoir l'intégrer.


Et cela demande du temps et beaucoup de réflexion.


Aujourd'hui, il est difficile de faire machine arrière, et dès la phase d'APB passée, on sort du système et on n'est plus prioritaire.


Trouver sa voie parce que c'est la sienne et pas celle choisie par un algorithme.


Mon travail s'apparente vraiment à un travail de "détective privée".

Je cherche pour vous, la meilleure école, les études qui vont permettre à vos enfants de s'épanouir. Ce que je souhaite et ce que je mets au premier plan, c'est qu'enfin, ils puissent après des années de lycée peu motivantes, trouver leur voie parce que c'est la leur, et pas juste faire des études qu'un algorithme aura choisi pour eux.


Parce que c'est comme cela que ça doit se passer.


En justesse et en harmonie avec qui ils sont.


Alors n'attendez plus le dernier moment.


“L'orientation c'est maintenant. Et c'est important.”


Vanessa Bérangère

© Tous droits réservés. Vous pouvez copier et partager cet article à condition de citer l'auteur Vanessa Bérangère et la source www.vanessaberangere.com 


👉 Mon programme pour maîtriser Parcoursup : C'est par ici 

(avec des lettres de motivation rédigées incluses)

👉 Je te prépare aux entretiens d'admission : C'est par ici

👉 Mon programme pour devenir Coach en Orientation : C'est par ici

👉Ma méthode : Voir ici  

👉Mes services : C'est par ici


2 comentários


Convidado:
18 de abr. de 2023

Bonjour Vanessa et merci pour ton blog et tes conseils. Cet article date un peu mais aujourd'hui avec la réforme du bac et Parcoursup l'orientation scolaire se décide vraiment de plus en plus tôt. Nous avons déjà expérimenté ces nouveaux dispositifs d'orientation qui sont tellement stressants et pour que nos 2 ados réussissent dès le collège nous avons envisagé "bétonner" leur dossier. Maxime notre fils aîné n'était pas très à l'aise en Espagnol et rien ne le faisait progresser en cours, alors nous avons planifié un séjour linguistique sans attendre que le collège organise qquechose. Maxime est donc parti seul 3 semaines en Espagne avec Linguifamily, 1ère plateforme française de séjours en immersion, ce qui nous a permis de ne…

Curtir
Vanessa Bérangère
Vanessa Bérangère
18 de ago. de 2023
Respondendo a

Merci pour votre témoignage Stpéhanie !

Curtir
Miniature formation oraux carre.png

Votre ado a besoin de se préparer aux oraux d'admission des concours ou autres écoles ? 👇

Parcoursup autonomie.png

Parcoursup en autonomie (lettres de motivation incluses)

👇

Recevez toutes mes dernières infos et mes articles

Merci de vous être abonné !

Mots clés pour trouver d'autres articles 🔑

MES DERNIERS POSTS ✅

bottom of page